Pleurs et coliques : retentissement sur la vie familiale

Publié le 23/05/2013

SELON la définition « officielle », on peut évoquer des coliques du nourrisson quand celui-ci pleure beaucoup, plutôt le soir, plus de trois heures par jour, plus de trois fois par semaine, plus d’une semaine. Toutefois, un très grand nombre de nourrissons pleurent sans atteindre ces trois heures quotidiennes. L’examen clinique est normal, l’enfant normal entre les crises et l’évolution sur la durée est favorable. Le terme colique paraît impropre puisque le lien entre les pleurs et d’éventuelles douleurs, du colon de surcroît, n’a jamais été démontré.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?