A défaut de preuves, des pistes cardiovasculaires

Le chocolat, un aliment plaisir avant tout  Abonné

Publié le 23/01/2014
1390443342490170_IMG_120546_HR.jpg

1390443342490170_IMG_120546_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Les bénéfices potentiels du chocolat sur la santé, en particulier sur le risque cardiovasculaire, font l’objet de nombreuses études, fondamentales, épidémiologiques ou observationnelles, sans qu’aucune preuve formelle n’ait pu à ce jour être apportée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte