Fin du Cytotec

RTU pour les fausses couches  Abonné

Publié le 31/10/2019

La prise en charge des avortements spontanés a été modifiée depuis l’arrêt de la production de Cytotec (misoprostol 200 mg), prescrit hors AMM, en mars 2018. Une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) permet d’utiliser les misoprostol MisoOne (400 mg) ou Gymiso (200 mg), de 36 à 48 heures après la prise de mifépristone en cas de grossesse arrêtée. La posologie de 400 mg per os, renouvelable toutes les 3 heures si nécessaire, est recommandée, sans dépasser 2 400 mg en 48 heures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte