Bon usage des médicaments

L’IVG en pratique  Abonné

Publié le 31/10/2019

Crédit photo : Phanie

Le choix de la méthode d’interruption volontaire de grossesse (IVG) revient aux patientes. L’IVG médicamenteuse n’est possible en ambulatoire en ville que jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée (SA). Sa prise en charge nécessite deux consultations avec un délai de réflexion de 48 heures, un entretien psychosocial obligatoire pour les mineures, la prise de mifépristone (600 mg) au cabinet puis de misoprostol (400 mg) de 36 à 48 h plus tard à domicile, en présence d’une personne de confiance. La patiente doit pouvoir joindre le centre d’orthogénie à tout moment.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte