Chez les personnes âgées

Pas d’attitude univoque  Abonné

Publié le 19/01/2015
1421680236577828_IMG_145210_HR.jpg

1421680236577828_IMG_145210_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Pendant longtemps, l’hypertension artérielle du sujet âgé de plus de 80 ans a été négligée, l’élévation de la pression artérielle systolique (PAS) étant considérée comme physiologique avec l’âge et les bénéfices du traitement discutés. « Des notions aujourd’hui dépassées depuis les résultats de l’étude HYVET qui ont changé les habitudes », a souligné le Dr Jean-Marc Boivin. Dans cette étude, la réduction de la PAS par un traitement diurétique en deçà de 150 mm Hg s’était accompagnée d’une réduction de 21 % de la mortalité totale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte