Prise en charge de la douleur du cancer

Pas de progrès au cours des dix dernières années

Publié le 05/12/2013
1386209674478824_IMG_117396_HR.jpg

1386209674478824_IMG_117396_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Une méta-analyse récente des publications des 40 dernières années montre que, tous cancers et tous stades confondus, la prévalence de la douleur est supérieure à 50 %, et que les douleurs sont d’intensité modérée à forte dans 1/3 à 2/3 des cas (1). Si dans cette méta-analyse le pourcentage de patients insuffisamment traités est évident, les données dont on disposait en France étaient jusqu’à présent relativement anciennes, incomplètes et possiblement biaisées.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?