Céphalées par abus médicamenteux

Une révision des recommandations

Publié le 05/12/2013

Selon l’actuelle classification de l’International Headache Society (IHS), les céphalées chroniques quotidiennes (CCQ) sont des céphalées se produisant plus de 15 jours par mois et plus de 4 heures par jour en l’absence de traitement, depuis plus de 3 mois, sans substratum lésionnel ou symptomatique. "C’est en amont qu’il faut d’abord intervenir, déclare le Dr Michel Lanteri-Minet, car dans de nombreux cas, ces céphalées sont la conséquence d’un abus médicamenteux. C’est le premier élémént à rechercher et c’est le seul sur lequel on peut agir immédiatement.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?