Congrès de la SFETD à la Défense

Douleur de l’enfant : Évaluer son retentissement

Publié le 05/12/2013
1386209633478822_IMG_117394_HR.jpg

1386209633478822_IMG_117394_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Chez l’enfant les manifestations de la douleur aiguë sont évidentes, mais dès que la douleur se prolonge, ces manifestations se modifient : les pleurs et les grimaces disparaissent, le visage devient atone, une inertie psychomotrice et une atonie surviennent allant parfois jusqu’à une immobilité totale. Ces manifestations peuvent égarer le diagnostic et notamment conduire à confondre la douleur avec de la tristesse.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?