La stéatose hépatique non alcoolique

Identifier les patients à risque de complication 

Publié le 13/11/2014
1415844884561205_IMG_140630_HR.jpg

1415844884561205_IMG_140630_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La stéatose hépatique métabolique isolée, très fréquente chez l’adulte obèse et/ou diabétique de type 2, touche près de 5 % de la population générale. « Cette stéatose métabolique, bien que d’évolution en général bénigne, apparaît aujourd’hui être un facteur de risque d’apparition d’un diabète de type 2 et de mortalité par accidents cardiovasculaires. Une première raison pour ne pas la négliger chez l’adulte. Deuxième raison, et non la moindre, environ 10 à 20 % de ces stéatoses sont associées à des lésions de NASH ou Stéato-Hépatite Non Alcoolique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?