Rhumatismes inflammatoires

Anti-TNF : pas d’excès !

Publié le 10/12/2012

Entre 2007 et 2009 quels sont les facteurs ayant conduit, ou non, à la prescription d’anti-TNF alpha ? Cent deux médecins rhumatologues, internistes, pédiatres, libéraux ou hospitaliers, ont inclus 543 PR, 287 spondylarthrites ankylosantes (SpA), 53 arthrites juvéniles idiopathiques (AJI). Tous les patients, naïfs de biothérapie, avaient les critères de rhumatisme inflammatoire actif pouvant justifier la mise sous anti-TNF alpha : DAS28 › 3,2 malgré le méthotrexate pour les PR, BASDAI ≥ 4 malgré les AINS pour les SpA, échec du méthotrexate pour les AJI.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?