Spondylarthrites axiales précoces

Évitez l’éthylotabagisme !

Publié le 10/12/2012

Sur une cohorte de rachialgies inflammatoires récentes (sans diagnostic établi) incluant plus de 700 patients, 475 patients présentaient des critères de spondylarthrites axiales précoces. Chaque patient inclus bénéficiait de radiographies et d’IRM sacro-iliaque et rachidienne. Les lésions radiographiques rentrant dans le cadre de la spondylarthropathie (sacro-iliite ou lésions vertébrales) ont été corrélées aux autres paramètres recueillis.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?