Fibrose pulmonaire idiopathique

Une modification de l’approche thérapeutique en 2011 ?  Abonné

Publié le 28/01/2011

COMME SON nom l’indique, l’étiologie de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) reste à ce jour totalement inconnue. Dans 90 % des cas, il s’agit d’une affection sporadique et seulement 3 à 10 % des cas revêtent un caractère familial. Néanmoins, certaines anomalies génétiques, en particulier concernant la protéine C du surfactant ou les télomérases, ont pu être mises en évidence dans certaines familles atteintes, suggérant le rôle de facteurs génétiques chez certains patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte