Apnées du sommeil

Fumer ou dormir, il faut choisir  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 29/11/2018

Chez le fumeur, le manque de nicotine entraîne des difficultés d’endormissement, un raccourcissement de la durée du sommeil et un plus grand nombre d’éveils nocturnes. Si le sommeil est perturbé lors des premiers jours du sevrage à cause du manque, la qualité du sommeil s’améliore ensuite, avec moins d’insomnies, un allongement de la durée du sommeil et une disparition de la somnolence diurne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte