Fibrillation atriale

Une interaction tabac-AVK

Publié le 29/11/2018

« Nous avons étudié une cohorte de 7 809 patients en fibrillation auriculaire, dont 1 034 fumeurs, recevant des AVK et suivis environ dix ans. Le nombre d’événements hémorragiques est significativement plus élevé chez les fumeurs : RR = 1,22 ; p = 0,04 », explique le Pr Denis Angoulvant (Tours). Le tabagisme est donc un facteur prédictif indépendant de saignement sous AVK, ce qu’on ne retrouve pas sous antiagrégants plaquettaires.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?