ACOS versus BPCO

En réalité, peu de différences…  Abonné

Par
Publié le 20/10/2016

Classiquement des critères consensuels ont été définis permettant de distinguer l’asthme et la BPCO qui sont bien différents du point de vue étiologique, pathogénique, thérapeutique et épidémiologique. Mais depuis quelques années, une entité intermédiaire, l’ACOS, suscite de nombreuses interrogations car il n’existe pas encore de critères unanimes précis pour porter un diagnostic d’ACOS. Il apparaît que le développement d’un ACOS est assez fréquent chez les asthmatiques et est un facteur de gravité de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte