Pour un diagnostic plus précoce

Un score pour lever le doute sur l'APLV  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 25/06/2018
APLV

APLV
Crédit photo : PHANIE

De nombreux nourrissons présentent des symptômes potentiellement liés à l’ingestion de lait de vache. Cependant, l’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) n’est pas souvent diagnostiquée, car, parmi ceux qui en sont atteints, une minorité présente des symptômes typiques (réactions de type IgE-médiées, rapidement après ingestion de lait : urticaire, angio-œdème, bronchospasme…), alors que les autres sont plus difficiles à identifier, avec des manifestations touchant différents organes, moins évocatrices.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte