Des conséquences sur toute la famille

Ne pas banaliser les pleurs excessifs  Abonné

Par
Publié le 25/06/2018
pleurs

pleurs
Crédit photo : PHANIE

Physiologiquement pluriquotidiens chez le jeune nourrisson, les pleurs sont dits excessifs quand un enfant âgé de moins de 4 mois a pleuré plus de trois heures par jour pendant au moins trois des sept derniers jours, selon les critères de Wessel modifiés.

Les pleurs paroxystiques révèlent une douleur aiguë et nécessitent un interrogatoire et un examen clinique rigoureux. De nombreuses pathologies peuvent être en cause : hernie inguinale, invagination intestinale, otite, infection urinaire…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte