Recrudescence de plagiocéphalies

Une motricité précoce à suivre de près  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 25/06/2018
plagio

plagio
Crédit photo : PHANIE

L’augmentation du nombre de déformations crâniennes est une conséquence du couchage sur le dos, recommandé depuis les années 90. La fréquence des plagiocéphalies positionnelles est maximale à 4 mois (20 % des nourrissons), puis diminue à 3,3 % à l’âge de 2 ans. « 75 % des bébés présentant une plagiocéphalie positionnelle entre 18 et 48 mois la garderont par la suite, si rien n’est fait.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte