Infections respiratoires aiguës de l’enfant

Résister à la pression des antibiothérapies inutiles

Publié le 03/02/2014
1391393605493420_IMG_121465_HR.jpg

1391393605493420_IMG_121465_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Les infections respiratoires aiguës de l’enfant en hiver se limitent le plus souvent en ville aux états fébriles, rhinopharyngites et bronchites. Les angines et otites sont moins fréquentes, les pneumopathies ou sinusites, exceptionnelles. Ces infections sont dans l’immense majorité des cas virales et bénignes : l’enfant est vu une fois, éventuellement une 2e fois, guère plus. Le Dr Pascal Clerc est pragmatique : « Dans un contexte hivernal, si on revoit un état fébrile une 3e fois ou de façon anormalement rapprochée, une complication est possible.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?