De la consultation préconceptionnelle

La grossesse suivie par le médecin de famille

Publié le 03/02/2014
1391425949493382_IMG_121419_HR.jpg

1391425949493382_IMG_121419_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La consultation préconceptionnelle, quand la grossesse est programmée, permet le repérage des situations à risque : certains médicaments sont contre-indiqués comme ces deux familles d’antihypertenseurs, ARA2 (antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II) et IEC (inhibiteurs de l’enzyme de conversion), le diabète doit être parfaitement équilibré (50 % des femmes seulement ont une hémoglobine glyquée stabilisée à 6,5, voire 6, au moment de la conception), et les dangers d’une intoxication tabagique, cannabique ou alcoolique, aussi et surtout pour le fœtus, rappelés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?