Lésions ophtalmologiques et pression artérielle

Des liens étroits  Abonné

Publié le 20/01/2014
1390233300489438_IMG_120371_HR.jpg

1390233300489438_IMG_120371_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

L’impact des valeurs tensionnelles sur la survenue de pathologies ophtalmologiques peut être direct, comme dans la rétinopathie hypertensive. Dans les formes modérées, le risque d’accident vasculaire cérébral est multiplié par trois à 3 ans et dans les formes malignes, en l’absence de traitement, le taux de décès est de 40 à 50 % à 6 mois. « La majorité des signes sont réversibles sous traitement, ce qui souligne l’intérêt d’une prise en charge intensive », a rappelé le Dr Emmanuel Héron.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte