Évaluation du risque

À la recherche de biomarqueurs  Abonné

Publié le 20/01/2014

Le recours à des biomarqueurs pour évaluer le risque cardiovasculaire chez les patients hypertendus, intégrant la durée d’exposition et sa sévérité, est évalué depuis plusieurs années. De nombreux candidats marqueurs ont été mis au jour, tels que la vitesse de l’onde de pouls ou l’hypertrophie ventriculaire gauche (HVG). Cette dernière est associée à un risque accru d’événement cardiovasculaire, mais son dépistage sur l’électrocardiogramme manque de sensibilité. La réalisation d’une échographie est difficilement applicable aux millions de patients hypertendus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte