Lecture de l’électro-encéphalogramme

Gare à la surinterprétation  Abonné

Publié le 14/05/2012

La surinterprétation de tracés électro-encéphalographiques (EEG) normaux est un problème fréquent en neurologie et certains patients se voient ainsi prescrire inutilement un, voire plusieurs antiépileptiques. Or, comme l’a souligné le Dr Selim Benbadis, les conséquences des diagnostics d’épilepsie par excès sont souvent plus importantes que celles d’un retard au diagnostic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte