La piste auto-immune  Abonné

Publié le 14/05/2012

Maladie rare et sporadique du sujet jeune, la narcolepsie se caractérise par une hypersomnolence diurne, avec des accès de sommeil irrésistibles et des manifestations anormales du sommeil paradoxal. L’association au génotype HLA DQB1*0602 est très sensible (97 %), mais peu spécifique. Chez plus de 90 % des patients narcoleptiques avec cataplexie, le taux d’hypocrétine 1 dans le LCR est très abaissé, ‹ 110 pg / mL.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte