Jusqu’à cinq jours après un rapport sexuel à risque

Penser aussi au stérilet pour la contraception d’urgence  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 03/02/2020
En 2016, 10 % des femmes âgées de 15 à 29 ans ont eu recours à une contraception d’urgence (CU) dans l’année, parfois à plusieurs reprises. Le médecin généraliste a un rôle essentiel pour choisir la meilleure stratégie, informer ses patientes sur cette méthode efficace et ses délais d’utilisation et assurer le suivi et en particulier l’instauration d’une contraception au long cours.
Une efficacité entre 72 heures et cinq jours après le rapport

Une efficacité entre 72 heures et cinq jours après le rapport
Crédit photo : Phanie

On dispose en France, de deux méthodes de CU, la CU hormonale et le CU mécanique par le DIU au cuivre.

La CU hormonale contient soit un progestatif, le lévonorgestrel (LNG) (NorLevo), soit l’acétate d'ulipristal (UPA), un modulateur des récepteurs de la progestérone (EllaOne). La mifépristone (RU 486) n’est pas utilisée en France comme CU.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte