Dénutrition chez les personnes âgées

Les seniors face à leur assiette  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 03/02/2020
La dénutrition est un déterminant majeur de la morbimortalité et de la perte d’autonomie chez les sujets âgés, mais sa prise en charge reste toujours trop tardive. Et les conseils nutritionnels ne sont que peu suivis, si on ne prend pas en compte l’état clinique, mais aussi les goûts et l’environnement des personnes.
Favorisera goûters et collations afin que la durée du jeûne n’excède pas 12 heures

Favorisera goûters et collations afin que la durée du jeûne n’excède pas 12 heures
Crédit photo : Phanie

La dénutrition des personnes âgées figure dans les thèmes abordés dans le Rapport présenté en 2019 par Dominique Libault, conseiller d'État, sur « Grand âge et autonomie ». Il a identifié certaines mesures fortes, comme la formation de tous les futurs médecins généralistes à la prescription des soins nutritionnels de premier recours chez un patient dénutri.

Un repérage toujours insuffisant

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte