Penser à la dilatation des bronches

Le patient vit avec et s’adapte à son handicap  Abonné

Publié le 28/01/2016

Les bronchectasies peuvent être secondaires à des infections de la petite enfance ou liées à des maladies génétiques (la mucoviscidose, la dyskinésie ciliaire), à des maladies générales comme, par exemple, la polyarthrite rhumatoïde ou encore aux bronchopneumopathies obstructives chroniques, notamment post-tabagiques ; on estime que la moitié des patients atteints de BPCO sont porteurs de bronchectasies. Il n’y a pas de données précises de prévalence en France mais en Allemagne elle touche environ 60 individus pour 100 000 habitants et 50 aux États-Unis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte