Les anti-PD1/anti PD-L1 et le cancer bronchique

Immunothérapies cherchent biomarqueurs  Abonné

Publié le 28/01/2016

Le nivolumab (anti-PD1) a obtenu l’autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le cancer bronchique non à petites cellules (CPNPC) de type épidermoïde métastatique préalablement traité par chimiothérapie. Cette décision fait suite à une étude parue en juillet 2015 dans le NEJM (1) comparant la molécule au docetaxel chez des patients en progression ayant reçu auparavant une chimiothérapie à base de platine. La moyenne de survie était de 9,2 mois sous nivolumab versus 6 mois sous docetaxel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte