Clopidogrel et inhibiteur de la pompe à protons

Une association à éviter

Publié le 11/02/2011

LA PLUPART DES inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont des inhibiteurs du cytochrome CYP2C19. Ils sont donc susceptibles de réduire l’activation métabolique du clopidogrel, puisque cette molécule est principalement métabolisée par ce cytochrome. Par ailleurs, le cytochrome CYP2C19 intervient dans le métabolisme de certains inhibiteurs de la pompe à protons, essentiellement l’oméprazole et le lansoprazole.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?