Bronchectasies non mucoviscidosiques

Mauvais ménage du RGO et des IPP  Abonné

Par
Publié le 19/10/2017
RGO

RGO
Crédit photo : Phanie

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est une comorbidité fréquemment décrite en cas de dilatations de bronches. Une étude a été réalisée par Mcdonnell et al., à partir des données de la cohorte européenne EMBARC qui a inclus près de 10 000 patients ayant des bronchectasies non mucoviscidosiques, afin d’évaluer l’effet du RGO et des traitements par IPP sur les exacerbations. 5 750 patients issus de 23 pays européens ont été inclus : moyenne d’âge 68 ans (58-75), 58 % de sexe féminin, score moyen BSI (Bronchectasis Severity Index) égal à 6 (3-8).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte