Déclin respiratoire

Un effet bénéfique du THS ?  Abonné

Par
Publié le 19/10/2017

Une équipe norvégienne a suivi, de 1990 à 2010, parmi 3 713 femmes européennes, 236 femmes ménopausées sous traitement hormonal substitutif (THS) afin d’étudier l’évolution de leur fonction respiratoire. Elles ont été comparées à 236 femmes au profil identique mais n’ayant pas pris de THS. À la fin du suivi (moyenne 59 ans), les femmes sous THS (par voie orale, au moins 2 ans) perdent moins, de VEMS et de CVF que les femmes non traitées. Le déclin de la fonction respiratoire à la ménopause est probablement associé à une diminution des taux d’estrogènes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte