Dès la quarantaine

Une consultation « à valeur ajoutée »  Abonné

Publié le 11/10/2011
1318295515286989_IMG_68557_HR.jpg

1318295515286989_IMG_68557_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

LE GYNÉCOLOGUE connaît bien ses patientes, souvent suivies pour leur contraception, puis pour leurs grossesses etc.… Et nul besoin de matériels sophistiqués : une toise et un mètre ruban de couturière font l’affaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte