Mauvais pronostic  Abonné

Publié le 26/03/2012
1332755416334913_IMG_80305_HR.jpg

1332755416334913_IMG_80305_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

De nombreuses études récentes confirment le mauvais pronostic de l’AVC chez le diabétique par rapport à l’AVC chez le non diabétique. Ainsi, une étude menée aux Etats-Unis (1) portant sur plus de 415 000 patients révèle, en cas d’AVC, une diminution de 20 % des retours à domicile et une augmentation de la mortalité pour les diabétiques après l’accident par rapport aux non diabétiques. Dans l’étude SPARCL (Stroke Prevention by Aggressive Reduction of Cholesterol Level), le diabète se révèle être un sur-risque d’événements vasculaires après un AVC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte