Deux études de sécurité cardiovasculaire

Les incrétines marquent le premier essai  Abonné

Publié le 21/10/2013
1382349593464585_IMG_113781_HR.jpg

1382349593464585_IMG_113781_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

« CES DEUX VASTES ÉTUDES, font suite aux problèmes soulevés par les glitazones et aux nouvelles règles adoptées en 2008 par la FDA et l’EMEA. Ce sont des études sécurité cardiovasculaires forcées de non-infériorité », rappelle Naveed Sattar (Glasgow, Écosse) qui commentait ces études en séance plénière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte