BPCO: le MG au cœur du dispositif de la HAS  Abonné

Publié le 02/05/2014

• Découragés. Une étude qualitative descriptive multicentrique, QualiEFR, explore les freins des généralistes à la prescription ou à la réalisation d’une exploration fonctionnelle respiratoire. Premier obstacle : beaucoup d’entre eux définissent la BPCO sur ses symptômes et non sur la spirométrie. Un découragement face à la BPCO ressort globalement, devant l’impuissance à stopper le tabagisme des patients et les difficultés à améliorer la maladie par des traitements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte