Fin de vie

Les généralistes impliqués  Abonné

Publié le 02/05/2014
1398993216518217_IMG_128516_HR.jpg

1398993216518217_IMG_128516_HR.jpg
Crédit photo : Phanie

Une enquête effectuée par notre confrère « Le Généraliste » démontre que la fin de vie n’est pas si taboue que cela : sur 387 répondants, 90 % des généralistes en parlent avec leurs patients. 73 % seraient prêts à s’impliquer davantage, si l’organisation des soins palliatifs à domicile était différente. Parmi les freins à leur investissement, on relève le manque de temps, le peu de disponibilité de l’entourage et l’insuffisance de structures relais.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte