Surveillance électrocardiographique des syncopes

Quand, pour qui et comment ?  Abonné

Publié le 17/02/2014

Lorsqu’elles sont explorées en Unité syncope (US), et si elles sont inexpliquées par la clinique et l’ECG, les syncopes se révèlent le plus souvent réflexes (67 %). Une arythmie (tachycardie ou bradycardie) est rarement retrouvée (5 %), de même qu’une hypotension orthostatique (4 %), anomalie structurelle cardiaque ou pulmonaire (1 %), perte de connaissance non syncopale (5 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte