Angor stable

Nouvelles recommandations  Abonné

Publié le 17/02/2014
1392653937497823_IMG_122774_HR.jpg

1392653937497823_IMG_122774_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

Le bilan initial comporte un ECG voire un holter ECG (en cas de suspicion d’angor spastique ou de troubles du rythme), un bilan biologique (glycémie, lipides, NFS, fonction rénale), une radio de thorax (en cas de doute sur l’existence d’une maladie pulmonaire ou d’une insuffisance cardiaque) et une écho cardiaque avec calcul de la FEVG. En cas d’angor typique avec FEVG‹50 %, une coronarographie est indiquée. À noter l’intérêt du dépistage de l’ischémie silencieuse par ECG, en particulier chez le diabétique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte