Hypertrophie bénigne de la prostate

L’essor des lasers  Abonné

Publié le 10/01/2013
1357784262400578_IMG_96598_HR.jpg

1357784262400578_IMG_96598_HR.jpg
Crédit photo : phanie

LA RÉSECTION transurétrale de prostate, technique chirurgicale de référence de l’hypertrophie bénigne de la prostate, est une intervention grevée d’une certaine morbidité, en particulier hémorragique. De nouvelles techniques mini-invasives ont été développées : thermothérapie par micro-ondes ou radiofréquence, et lasers, ces derniers constituant une alternative intéressante notamment chez les nombreux patients à risque hémorragique. Aux États-Unis, jusqu’à 30 % des candidats au traitement chirurgical de l’HBP seraient sous antiagrégants plaquettaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte