Stratégie thérapeutique dans les sarcomes

Le big data au service d'une maladie rare

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 25/11/2019
Sélectionné avec 10 autres projets par le Health Data Hub, Deepsarc vise dans un premier temps à répondre à une question en suspens depuis des années, celle de l'impact de la chimiothérapie adjuvante ou néoadjuvante dans les sarcomes.
La chimiothérapie adjuvante ou néoadjuvante est-elle utile ?

La chimiothérapie adjuvante ou néoadjuvante est-elle utile ?
Crédit photo : Phanie

« Deepsarc est bâti sur deux piliers », rapporte le Pr Jean-Yves Blay, directeur du Centre Léon Bérard qui coordonne ce projet collaboratif. D'une part la base de données NETSARC, financée par l'Institut national du cancer depuis 2010, base de référence sur le sarcome, qui est quasi exhaustive avec quelque 55 000 cas recensés. Il s'agit d'une base unique au monde, qui collecte, à côté de paramètres cliniques de suivi, toutes les données anatomopathologiques validées par une relecture dans un des 25 centres de référence.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?