Consommation d’alcool et inflammation hépatique

Le rôle de la flore intestinale  Abonné

Publié le 20/03/2014
1395281938506900_IMG_125409_HR.jpg

1395281938506900_IMG_125409_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

« Il existait un rationnel à l’étude de l’impact du microbiote intestinal, explique le Pr Gabriel Perlemuter, ce qui nous a conduit dans un premier temps à réaliser un travail chez 36 patients hospitalisés dans le service ». Les sujets avec une hépatite alcoolique aiguë sévère présentaient une dysbiose particulière comparativement à ceux ayant une hépatite alcoolique peu sévère ou ceux indemnes d’hépatite alcoolique. « Toutefois, était-ce une cause ou une conséquence de l’atteinte hépatique ? ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte