Pilule de troisième génération

Marisol Touraine veut mieux encadrer les prescriptions  Abonné

Publié le 14/01/2013
1358161184401546_IMG_96876_HR.jpg

1358161184401546_IMG_96876_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

NE PAS CÉDER à un « quelconque affolement ». Tel est le mot d’ordre maintes fois répété vendredi dernier par Marisol Touraine à l’occasion d’un point presse très attendu au ministère de la Santé, censé « apporter les réponses aux questions que se posent des millions de Françaises et de Français sur l’usage des pilules de troisième et quatrième générations ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte