Transition alimentaire  Abonné

Publié le 10/06/2014

Les habitudes alimentaires des Pays en voie de développement (PVD) évoluent à grande vitesse. À mesure que le Produit intérieur brut (PIB) augmente, les comportements s’assimilent à ceux des pays développés : plus de lipides, moins de glucides (moins de céréales et plus de produits sucrés), plus de protéines animales. La Chine en est un exemple, avec une transition alimentaire quatre fois plus rapide que la nôtre sur les deux siècles derniers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte