Le déconventionnement des médecins en colère ? « Je n’y crois pas ! », affirme Touraine au Sénat

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 09/07/2015

Crédit photo : Phanie

Marisol Touraine a affiché mercredi son fort scepticisme à l’égard des menaces de déconventionnement brandies par certains professionnels de santé pour faire barrage au projet de loi de santé en général et au tiers payant généralisé en particulier.

Lors de l’audition de la ministre de la Santé par la commission des Affaires sociales du Sénat, la sénatrice (Les Républicains) du Val-de-Marne Catherine Procaccia avait assuré que des médecins spécialistes de son département étaient « prêts » à se déconventionner « si on leur impose le tiers payant » généralisé.

« Je n’y crois pas », a clairement répliqué Marisol Touraine au sujet d’une tendance au déconventionnement de médecins libéraux en colère. Les praticiens qui ont franchi le pas sont « très peu nombreux », a-t-elle précisé.

La ministre de la Santé a argumenté en soulignant les grands risques pour un médecin libéral de faire le choix du déconventionnement – ses patients étant alors remboursés sur la base d’un montant dérisoire. « Qu’il puisse y avoir des médecins qui ne se préoccupent pas du remboursement de leurs patients, c’est possible, a-t-elle observé. Mais ils sont très peu nombreux, c’est la solvabilisation du système de santé qui le rend attractif. »

Un patient pourra accepter de ne pas être remboursé « une fois, en urgence, mais au bout de deux fois, il ira voir un médecin qui lui permettra d’être remboursé », a-t-elle ajouté. CQFD ?


Source : lequotidiendumedecin.fr
Sommaire du dossier