Arthrites septiques

Une prise en charge hétérogène  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 09/12/2019
Même si l’arthrite septique est d’origine infectieuse, le regard du rhumatologue est indispensable, s’agissant d’une pathologie grave et susceptible de laisser des séquelles fonctionnelles. Sa prise en charge reste très hétérogène en France, comme le montre l’étude épidémiologique PEGASE.
Une arthropathie préexistante dans un peu plus de 25 % des cas

Une arthropathie préexistante dans un peu plus de 25 % des cas
Crédit photo : Phanie

Le groupe de travail de la SFR sur les infections ostéoarticulaires va présenter des recommandations sur la prise en charge des arthrites septiques lors du congrès de la SFR, les dernières recommandations françaises concernant les articulations natives datant de 1992. Pour avoir un état des lieux sur les pratiques, l’étude PEGASE a recueilli les données de 363 cas issus à parts égales de centres hospitaliers universitaires ou périphériques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte