Recommandations sur la prise en charge de la goutte

Intervenir tôt, mais à bon escient !  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 09/12/2019

La SFR émet pour la première fois des recommandations françaises sur la prise en charge de la goutte. Elle insiste tout particulièrement sur la nécessité de l’éducation thérapeutique permettant au patient de gérer ses crises et de contrôler son uricémie.

La goutte constitue un facteur de risque de mortalité précoce.

La goutte constitue un facteur de risque de mortalité précoce.
Crédit photo : Phanie

Par rapport aux recommandations 2 016 de l’EULAR, celles de la SFR tiennent compte de nouvelles données et du contexte français. Elles se veulent simples et accessibles à tous afin d’améliorer la prise en charge de cette pathologie très fréquente (0,9 % de la population adulte) mais encore négligée.

Intervenir dès la première crise

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte