Trouble dysphorique prémenstruel

Reconnu depuis 1987 mais encore méconnu  Abonné

Publié le 05/03/2015
1425521631590923_IMG_148897_HR.jpg

1425521631590923_IMG_148897_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Il faut purger les humeurs… conseillait Hippocrate, aux femmes souffrant de syndrome prémenstruel. Si ce terme n’était pas encore usité, il était néanmoins reconnu et observé. Un peu plus tard, Trotula de Salerne, femme médecin reconnue du XIe siècle, se faisait l’observatrice de cet état cyclique mêlant humeur irritable et manifestations somatiques, affectant les femmes en âge de procréer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte