Troubles du comportement alimentaire

Des retentissements sur la santé de la mère et de l’enfant  Abonné

Publié le 05/03/2015
1425521604590886_IMG_148883_HR.jpg

1425521604590886_IMG_148883_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La grossesse est une porte d’entrée fréquente à l’anorexie mentale. Environ 25 % des cas d’anorexie qui débutent à l’âge adulte surviennent à l’occasion ou au décours d’une grossesse. Quand l’anorexie apparaît plus tôt - à l’adolescence - rares sont les malades qui arrivent à être enceintes (5 % des cas) : un IMC inférieur à 17 kg/m2 entraîne, en effet, la perte de la fécondité. Par ailleurs, chez les femmes tombant enceintes, le déni de grossesse est fréquent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte