19e congrès de pneumologie de langue française à Lille

Et la santé du congrès : réfléchir à l’avenir  Abonné

Publié le 29/01/2015

Faudra-t-il faire évoluer le congrès de pneumologie de langue française (CPLF) ? Par exemple, choisir un espace plus réduit pour accueillir les congressistes ou réduire la taille du village expo ? Sera-t-il nécessaire d’augmenter un jour le prix des inscriptions ou de réduire le nombre de jours du congrès ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte