Lors du décès d’un parent

Il faut dire la vérité aux enfants

Publié le 16/07/2012

L’ENQUÊTE DE l’UNAF et de la FAVEC a été menée par questionnaire anonyme auprès de personnes ayant perdu un parent avant l’âge de 25 ans. L’analyse porte sur 1 022 réponses, dont 80 % émanant de femmes, recueillies entre juin et octobre 2010. Au moment de l’enquête, 6 % des répondants avaient moins de 16 ans, 26 % entre 16 et 25 ans, 24 % entre 26 et 35 ans, 25 % entre 36 et 45 ans, 12 % entre 46 et 55 ans et 7 % plus de 56 ans. Près des trois quarts des répondants sont orphelins de père, 37 % orphelins de mère, un peu plus de 10 % ont perdu leurs deux parents.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?